Lamballe-Armor. À JouéClub, « on se bat pour sauver la magie de Noël »

Article du Ouest France-Géraldine BRÉMAND.Publié le 14/11/2020 
À défaut de pouvoir flâner dans les rayons du JouéClub de Lamballe, les messagers du Père Noël peuvent passer commande et retirer les paquets à l’entrée du magasin. Une façon pour l’équipe de ce commerce indépendant de sauver Noël et un peu de sa magie.
« Vous pouvez les emballer ? Comment je vais les reconnaître ? » A cette grand-mère venue au drive retirer des jouets pour ses petits-enfants, Christine Basset répond de sa voix douce et enjouée : « Je vais mettre des étiquettes ! » Derrière elle, dans l’entrée du magasin JouéClub de Lamballe-Armor, des dizaines de paquets soigneusement emballés attendent l’heure d’être remis aux personnes qui les ont commandés.

Il n’y a plus un client dans les rayons depuis deux semaines, depuis le reconfinement et la fermeture des commerces dits non-essentiels. Mais comme les lutins dans l’atelier du Père Noël, en ce moment, Christine Basset, propriétaire et gérante, et les quatre employés du magasin de jouets n’arrêtent pas une minute.

« De jolis rayons de jouets »

Répondre au téléphone, aux messages sur Messenger, mettre en ligne des photos des produits sur la page Facebook, préparer les commandes, accueillir les clients devant l’entrée… tout en réceptionnant les livraisons des fournisseurs. À six semaines de Noël, cette équipe de passionnés voudrait bien être dotée des superpouvoirs d’Harry Potter, dont la figurine trône parmi les « Pop ! » sélectionnés par la jeune commerçante.

« Nos magasins ne sont pas des entrepôts conçus pour la préparation de commandes, ce n’est pas notre métier. Ils sont faits pour présenter des jouets dans de jolis rayons. Nous perdons beaucoup de temps », souffle Christine Basset. À défaut de magie, pour que son commerce continue de fonctionner pendant le confinement, elle a sorti de son chapeau des outils déjà rodés au printemps : le portail internet et ce « drive ».

Une centaine de clients par jour d’habitude

« À cette époque, d’habitude, entre 100 et 150 personnes viennent ici chaque jour. Les clients flânent dans le magasin. C’est ce que j’aime dans ce métier : prendre le temps de leur montrer les jouets et trouver avec eux ce qui leur convient », note Christine Basset, qui a grandi dans cet univers, dans sa famille à Dinan.

Le site internet JouéClub, qui rassemble les commerçants indépendants adhérents à cette coopérative, permet de sauver une trentaine de commandes par jour actuellement. Habituellement, quelques achats seulement sont faits par ce moyen au magasin de Lamballe. « 6 000 références sont en ligne. Mais nous en avons 20 000 en magasin… »
Au-delà du commerce, « on se bat pour garder la magie de Noël, dit dans un grand sourire masqué la commerçante également jeune maman. Les enfants ne sont pour rien dans tout ça. Ils ont besoin de légèreté, de rêver. Il faut qu’on tienne ! »

L’équipe de JouéClub répond du lundi au samedi, de 9 h 30 à 19 h. Tél. 02 96 31 17 58. Commandes sur www.joueclub.fr/lamballe.html, avec paiement en ligne. Contacts : par Messenger sur la page Facebook JouéClub Lamballe et par mail à joueclub.lamballe@wanadoo.fr

Photographie: Christine Basset, propriétaire et gérante du Jouéclub de Lamballe, n'acceuille plus de clients depuis le 30 Octobre 2020 et le début du reconfinement. Avec ses quatres emloyés, elle prend les commandes qui sont remises aux clients à l'entrée du magasin.

Partager cette fiche : 

Vous souhaitez recevoir nos informations et nos offres ?

Inscrivez-vous à notre Newsletter !