Dans ses galettes des Rois, des fèves au bon goût de Lamballe aut’faï

Ouest France, le 03/01/19, Soizic Quéro.

Dans ses galettes des Rois, le boulanger Philippe Le Mercier, installé à Lamballe (Côtes-d’Armor) a glissé des fèves représentant des photos anciennes des deux livres. Un reportage sera diffusé au journal télévisé de 13 h, lundi 7 janvier, sur TF1.

Après les « monuments » lamballais et les palefreniers du haras, place aux photos anciennes des tomes I et II de Lamballe Aut’faï ! Le boulanger Philippe Le Mercier, installé rue Saint-Martin, ne manque pas d’imagination.

Pour la troisième année consécutive, le Lamballais, aussi passionné de photo, a choisi de valoriser le patrimoine dans ses galettes des Rois. « Cet été, Phlippe m’a demandé si un tome II de Lamballe aut’faï sortait. On a vendu 1 900 exemplaires du premier opus et presque 800 du second, raconte Serge Andrieux, photographe indépendant et animateur de l’association Le Comptoir des arts. J’ai fait une première sélection d’une trentaine de photos issues des deux ouvrages. Et Philippe a ensuite choisi dix vues. »

« Continuer à partager »

Dix fèves collector en noir et blanc, titrées et datées, représentent la capitale du Penthièvre à différentes époques. | Ouest-FranceDix fèves collector en noir et blanc, titrées et datées, représentent la capitale du Penthièvre à différentes époques : le collège des jeunes filles en 1950, l’entreprise Campan sur le Champ-de-Foire vers 1950, le Gouessant en 1970, l’accordéoniste Yvette Horner perchée sur une voiture, lors du Tour de France en 1954, une foire aux véhicules d’occasion en 1955, la place du Martray en 1970… « La galette, c’est la continuité du partage, illustre Serge Andrieux. C’est un trait d’union supplémentaire entre les générations lamballaises. »

1 400 galettes en janvier

Alors qu’une équipe télévisée de TF1 (1) filme Philippe Le Mercier en plein labeur, l’odeur des galettes sortant du four titille les narines.Après les « monuments » lamballais et les palefreniers du haras, place aux photos anciennes des tomes I et II de Lamballe Aut’faï ! | Ouest-France« Avec la sortie du livre, je voulais marquer le coup. On propose six galettes différentes : la nouveauté citron, pain d’épices, caramel beurre salé, frangipane, pomme maison et vieux garçon avec des fruits secs », décrit le boulanger, amoureux de sa terre natale, le Penthièvre.

Il prévoit d’en vendre « 1 400 pendant le mois de janvier ». Dès le Nouvel an, les galettes séduisent les gourmands. À partir de 8 € pour les plus petites.

En 2020, Philippe Le Mercier sait déjà ce qu’il glissera dedans : des fèves reflétant le travail du dessinateur local, Yann Lesacher, qui croque avec talent le GR 34.

(1) Un reportage sera diffusé au journal télévisé de 13 h, lundi 7 janvier, sur TF1.

http://www.vitrinesdelamballe.com/commerce/boulangerie-le-mercier

Partager cette fiche : 

Vous souhaitez recevoir nos informations et nos offres ?

Inscrivez-vous à notre Newsletter !