Ces grandes surfaces de Lamballe lancent une boutique solidaire pour aider les commerçants locaux

Article du Ouest France-Sonia TREMBLAIS.Publié le 14/11/2020
Intermarché et Carrefour Market, deux grandes surfaces de Lamballe (Côtes-d’Armor), accueillent en leur sein une boutique solidaire. Une initiative de soutien aux commerçants en cette période de confinement.
« On voit bien que les petits commerces souffrent. C’est une question de solidarité », remarque Jean Ganot, le directeur d’Intermarché de Lamballe (Côtes-d’Armor). Avec Nicolas Dézé, responsable de Carrefour Market, les deux grandes surfaces accueillent en leur sein une boutique solidaire. Les deux ont répondu présents « de suite ».

« Des retours positifs »

Cette dernière permet aux adhérents des Vitrines de Lamballe d’exposer des articles. Ils sont presque une vingtaine pour le moment entre les deux sites. « C’est innovant. C’est une sorte de dépôt-vente. Les commerçants se relaient à tour de rôle », explique Nathalie Godard, la présidente des Vitrines de Lamballe.

Cette opération a déjà des retours positifs. « Cela prouve que l’on peut ne pas opposer les grandes surfaces et le petit commerce, remarque David Dossal, manager de centre-ville. L’esprit collectif est là pour mettre les commerçants en avant ».
Un client souhaite un article ? Il le commande et va ensuite le récupérer à une caisse réservée pour ces achats à l’accueil de la grande surface. Vêtements, livres, jeux, chaussures…

« L’objectif est aussi de faire de la pédagogie pour amener les clients vers le site Ma ville, mon shopping et donc le click and collect, explique David Dossal. Le site a dépassé les 1 200 vues depuis que c’est mis en place ». Il constate : « La jeune génération consomme différemment. Ils utilisent beaucoup internet. »

« Que le tissu économique fonctionne »

La boutique solidaire va durer le temps du confinement. « Nous avons eu zéro faillite lors du premier confinement, précise le manager. Nous mettons en place des animations de soutien pour éviter d’en avoir après ce second confinement. Mais, il faudra que le commerce rouvre en décembre pour sauver les meubles. »

Les Vitrines de Lamballe vendent aussi des sacs en matière bio « pour financer les opérations en faveur du commerce local ».
Le maire de Lamballe-Armor, Philippe Hercouet, souligne : « Nous avons tous intérêt à ce que le tissu économique fonctionne. À Lamballe mais aussi dans tout le territoire communautaire. Nous aurons d’ailleurs une réunion pour le territoire de Lamballe Terre et Mer mardi 17 novembre », complète-t-il.

David Dossal veut rester optimiste. « Toutes les initiatives en faveur du commerce sont bonnes à prendre. Nous n’avons pas eu de faillites, lors du premier confinement. Espérons qu’il en soit de même cette fois et espérons que les commerces puissent rouvrir en décembre ! »
Photographie: ​Patrons de grandes surfaces, petits commerçants, élus, se sont réunis pour parler de l’initiative de la boutique solidaire. | OUEST-FRANCE

Partager cette fiche : 

Vous souhaitez recevoir nos informations et nos offres ?

Inscrivez-vous à notre Newsletter !