À Lamballe, Catherine Carfantan prend sa retraite après 42 ans de carrière au Carrefour Market

Article Ouest-France Publié le 03/01/2021

Catherine Carfantan prend sa retraite, après quarante-deux ans de carrière au Carrefour Market de Lamballe (Côtes-d’Armor). Elle a connu sept enseignes et neuf directeurs différents.

« J’ai vu les clients devenir parents, puis les enfants venir à leur tour », raconte-elle. Catherine Carfantan a passé l’essentiel de sa vie professionnelle au Carrefour Market de Lamballe .

« De 77 à 78, j’étais à la comptabilité de l’entreprise lamballaise Gaëlic, avant d’arriver au supermarché construit en 1973, sous l’enseigne Prisunic. J’y suis rentrée le 5 février 1978, après avoir déposé une lettre de candidature. J’aurais connu sept enseignes : Prisunic, Festival, Atac, Stock, Champion, Hyper Champion, et Carrefour Market, avec autant si ce n’est plus d’uniformes différents précise-t-elle. Certains plus beaux que d’autres ».

Textiles, caisse et accueil

Jeudi 31, pour son dernier jour, ses collègues et la direction avaient organisé un petit pot de départ autour d’un café. L’occasion pour Catherine de se remémorer ses années au sein du magasin. Son arrivée en février 1978 au rayon textiles, puis à la caisse, ensuite à l’accueil tout en gérant la partie administrative et comptable du supermarché, etc.

Des années au cours desquelles elle a connu neuf patrons différents, dont le dernier, Nicolas Deze. Elle a vu passer des clients sympathiques et certains beaucoup moins patients. Les petites mamies, pour lesquelles les courses étaient la sortie de la journée et dont elle était parfois la confidente.

Ou ces clients réguliers, les premiers du matin. Des collègues avec qui elle a partagé de bons moments et des situations plus délicates, comme la destruction du magasin et sa reconstruction en 1997. Ou le premier confinement en mars 2020.

« Pas facile à gérer cette crise sanitaire, mais nous avons fait face en ouvrant le magasin à 7 h 30 pour les personnes âgées, avec le gel, le masque, le plexi pour les caisses… Ça enlève un peu de convivialité, mais le magasin reste toujours un commerce de proximité ou tout le monde se connaît. C’est ce que j’ai aimé dans mon métier, la convivialité, même si au début, j’étais un peu timide, sûrement à cause de mon jeune âge. À 20 ans, à l’époque, la plupart des jeunes femmes aspiraient à travailler comme caissière, c’était tout nouveau, surtout à Lamballe, le Prisunic était la première grande surface à s’implanter. Je m’en souviens encore, je la fréquentais avec mes parents car nous habitions à proximité ».

Pour la suite, la jeune retraitée a beaucoup de projets. « Je souhaite être plus disponible pour mes trois enfants et mes deux petits-enfants, voyager et continuer à dévorer les livres de la bibliothèque de Lamballe, faire des randonnées avec mon mari, Philippe ».
Photographie: A 61 ans ,et après 42 ans et dix moisau Carrefour Market, Catherine Carfantan part en retraite, un visgae bien connu des clients du magasin.

Partager cette fiche : 

Vous souhaitez recevoir nos informations et nos offres ?

Inscrivez-vous à notre Newsletter !